ArcelorMittal : Crise sanitaire – Coronavirus COVID 19

En date du 19 mars 2020 a eu lieu un conseil d’administration de la société ArcelorMittal Luxembourg SA. Lors de ce conseil, le LCGB s’est clairement manifesté et exprimé concernant la grave crise sanitaire liée au Coronavirus COVID-19. Le LCGB a exigé et exhorté la direction générale à appliquer et assumer une véritable politique SANTE pour les salariés de l’entreprise et surtout pour tous les sites Luxembourgeois.

En effet, l’employeur a mis en œuvre toutes les mesures de précautions et de préventions contre le risque sanitaire comme conseillé par les plus hautes instances sanitaires du pays.  Cette période de prévention dure maintenant depuis le 15 mars. Pourtant, le virus se développe et prolifère d’une manière exponentielle et tous les experts le confirment.

Chaque jour, les autorités durcissent les mesures de lutte contre cette prolifération. Beaucoup d’employeurs, soucieux de la santé de leurs collaborateurs, arrêtent leur activité. ArcelorMittal doit faire face à une baisse de l’approvisionnent, rencontre des difficultés d’expédition et constate l’arrêt de plusieurs sous-traitants !

Au quotidien, les salariés ne parviennent plus à respecter les mesures de précautions afin d’éviter la contamination, la plupart des métiers sur les sites de production ne permettant pas ce respect pour cause de promiscuité ! Aujourd’hui, la direction reconnaît que les installations devront très prochainement s’arrêter faute de manque de personnel dû aux absences et conditions d’approvisionnement et d’expéditions !
Dans ces conditions, il est totalement irresponsable de s’obstiner à poursuivre l’activité sans pouvoir garantir les conditions essentielles pour la santé de tous les salariés !

Nous sommes dans une crise sanitaire grave jamais vécue, en période de crise et nous avons besoin de décideurs. C’est dans cet esprit que le LCGB exhorte la direction générale à prendre ses responsabilités en définissant clairement un plan dégradé d’arrêt des installations le plus rapidement possible afin de préserver la SANTE de TOUS les salariés de l’entreprise. ArcelorMittal se targue depuis sa création de placer en première priorité la SANTE et la SECURITE de ses salariés.

L’heure n’est plus aux paroles mais aux actes assumés et responsables !

En deuxième importance, le LCGB revendique également le maintien du salaire à 100 % durant la période de chômage partiel, qui prendra effet dès l’arrêt des installations. Les salariés de la sidérurgie ont suffisamment donné de leur engagement, un juste retour de la part de l’employeur serait d’honorer cette compensation momentanée.

Le LCGB ne peut accepter de discrimination entre les salariés en télétravail et en congé pour raisons familiales et les salariés en chômage partiel s’il s’agit du même motif ! Le LCGB, accompagné et soutenu des délégués, est à votre entière disposition afin de vous soutenir et de répondre à toutes vos questions.

Ne cédons pas à la panique, mais soyons conscients et responsables. Par une telle attitude conscientisée, nous pourrons, tous ensemble et en bonne santé, reprendre l’activité dans les meilleures conditions possibles dès la fin de cette épidémie !